Le gouvernement libéral laisse la Gaspésie toujours dans l’attente du déblocage de ses dossiers porteurs 

Une autre volte-face pour la Gaspésie !
13 avril 2018
Injustice pour la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine de la part du tirage Célébration 2018 de Loto-Québec
16 avril 2018

Le gouvernement libéral laisse la Gaspésie toujours dans l’attente du déblocage de ses dossiers porteurs 

Gaspé, le 14 décembre 2017 – Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre considère qu’après 7/8ième de son mandat écoulé, l’actuel gouvernement libéral laisse la Gaspésie toujours dans l’attente du déblocage de ses dossiers porteurs.

Difficile de dresser un bilan positif des actions du gouvernement dans la région, rares sont les bons coups dans le comté de Gaspé, pour être bon joueur, reconnaissons le bon déroulement de la reconstruction de la promenade de Percé, après cela, on a beau chercher et être positif, mais la triste réalité nous rattrape et dévoile l’inaction gouvernementale.

« Que ce soit au niveau des transports, de la santé, du tourisme ou de la démographie, le constat est le même, à part quelques rares exceptions, il n’y a pas d’avancée significative des dossiers, nous croulons sur une multitude d’études de toute nature au lieu de voir nos dossiers se réaliser. » déclare le député de Gaspé.

– Étude sur la réhabilitation du chemin de fer gaspésien
– 3e étude de faisabilité du lien maritime Gaspésie–Côte-Nord-Anticosti
– Étude d’opportunité sur le port de mer de Gaspé (zip)
– Études sur l’érosion du littoral en Gaspésie avec les annonces du 13 janvier dernier pour une enveloppe de 3,5 millions $ à l’UQAR, du 20 février dernier pour un budget de 12,7 millions $ à Ouranos et du 12 décembre dernier pour un budget de 500 000 $ à l’UQAR.

« C’est comme si nous assistions actuellement à la mise en place d’une forme de chaire de recherche politico-libérale sur la Gaspésie ! » ajoute le député Lelièvre.

« Le temps des études est révolu, la Gaspésie a besoin d’un gouvernement d’actions et de résultats. Y-a-t-il une vision et une volonté réelle de soutenir la Gaspésie au sein de ce gouvernement ? Si oui, il devient urgent de le démontrer. Souhaitons que ces trop nombreuses études ne soient pas un prétexte pour transformer des réalisations de dossiers en promesses électorales à l’aube des prochaines élections. » souligne le député.

Comment ne pas mentionner la grande oubliée du gouvernement libéral en Gaspésie, la MRC de la Haute-Gaspésie qui oscille entre la 1re et 2e position des MRC des plus dévitalisées au Québec. Ce n’est pourtant pas la quantité et la qualité des dossiers présentés par les acteurs du milieu qui est en cause ! La vraie question est qu’en est-il de l’engagement public du premier ministre du Québec, Philippe Couillard qui affirmait il y a plus de 6 mois que c’était « au tour de la Haute-Gaspésie de recevoir de l’aide ».

En cette période d’approche des fêtes et de la nouvelle année, souhaitons que l’actuel gouvernement accorde à la Gaspésie l’intérêt qu’elle est en droit de s’attendre afin d’assister à la concrétisation de ses dossiers les plus porteurs, voire essentiels pour lui permettre une digne occupation de son territoire.