Creux historique du nombre d’agents de la faune au poste de Grande-Vallée

Le député de Gaspé questionne le gouvernement sur l’avenir du quai de Percé
16 avril 2018
Des réponses insuffisantes du ministre de l’Éducation
16 avril 2018

Creux historique du nombre d’agents de la faune au poste de Grande-Vallée

Gaspé, le 21 mars 2018 – Le député de Gaspé, monsieur Gaétan Lelièvre, tient à réagir suite aux informations récemment confirmées à l’effet que le gouvernement du Québec procédera à l’ouverture de postes d’agents de protection de la faune dans l’ensemble du territoire québécois. Le député de Gaspé tient à réitérer que la Gaspésie ne doit pas être une fois de plus négligée.

Bien que la tendance à la baisse au niveau des effectifs se fasse sentir dans l’ensemble des bureaux du territoire, notamment à Sainte-Anne-des-Monts et Gaspé, il est clair que le grand perdant au niveau des coupures de postes est sans contredit le bureau de protection de la faune de Grande-Vallée.

En effet, la situation du bureau de la protection de la faune de Grande-Vallée est extrêmement préoccupante. Depuis 2009, ce poste voit son nombre d’agents diminuer sur une base régulière notamment en raison des coupures budgétaires.  La situation a aujourd’hui atteint un point culminant de sorte que le poste de Grande-Vallée connait un creux historique avec un seul agent en place.

« Il est inconcevable que le poste de Grande-Vallée soit passé de huit employés à un seul effectif depuis 2009 ! D’autant plus qu’un agent seul ne peut effectuer le travail de contrôle et de prévention requis sur le terrain selon les normes en vigueur au ministère. Pourtant, le territoire de l’Estran et de la pointe gaspésienne est l’un des secteurs les plus vastes et les plus fréquentés en termes d’activité de chasse, de pêche et d’activités diverses en forêt. Une information à l’effet que le local présentement occupé par le ministère de la Faune n’a pas été renouvelé à long terme est également un signal sérieux », a déclaré le député de Gaspé.

Aujourd’hui, lors d’une discussion avec le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, monsieur Luc Blanchette, le député Lelièvre a demandé à celui-ci d’octroyer en priorité au poste de Grande-Vallée les effectifs nécessaires afin de consolider ce poste important pour la protection de la faune, mais également porteur pour la vitalité socio-économique de Grande-Vallée et de l’ensemble du secteur de l’Estran. Le ministre s’est engagé à examiner précisément le dossier.

Le député de Gaspé salue l’ouverture et la collaboration du ministre dans ce dossier et s’engage à suivre de près cet enjeu important.