Accident d’un convoi d’éoliennes à Métis-sur-Mer

Gaétan Lelièvre ne sollicitera pas de nouveau mandat
6 juin 2018
Fermeture de zones de pêches au homard par Pêches et Océans Canada
13 juin 2018

Chemin de fer gaspésien

Accident d’un convoi d’éoliennes à Métis-sur-Mer

Gaspé, le 11 juin 2018 – Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, dénonce le laxisme du gouvernement dans le dossier du chemin de fer gaspésien à la suite de la perte d’un chargement d’éolienne sur la route 132 dans la baie de Métis-sur-Mer.

Le député Lelièvre rappelle que cette situation, qui aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves, était depuis longtemps très prévisible étant donné la surutilisation de la route 132 pour le transport de la marchandise lourde et son utilisation par des convois spécifiques et non appropriés sur une telle route nationale.

« L’accident de ce matin démontre tout l’incohérence de devoir passer par la route 132 afin de transporter de telles composantes et des convois surdimensionnés. C’est toutefois la seule option disponible présentement pour les manufacturiers de la pointe gaspésienne. Dans ce contexte, la réhabilitation du chemin de fer gaspésien est une absolue nécessité et doit être une priorité pour son propriétaire : le gouvernement du Québec. Cela confirme que le transport des personnes et de la marchandise n’est pas seulement un enjeu socio-économique important, mais également une question de sécurité routière pour les usagers de l’unique route nationale ceinturant la péninsule gaspésienne.

Après avoir refusé d’allouer les ressources nécessaires à la réfection totale et rapide du chemin de fer gaspésien dans son entièreté, le gouvernement n’est même pas en mesure de nous fournir un échéancier sur la nature des travaux à faire d’ici l’arrivée du train à Gaspé. L’actuel gouvernement va faire construire un REM à 6,4G$ qui va couvrir l’ensemble de la région métropolitaine en 3 ans, mais est incapable de remettre fonctionnel le tronçon ferroviaire Matapédia – Gaspé en remettant à niveau une infrastructure pourtant déjà existante. Pire, après un an de l’annonce du premier ministre du Québec dans ce dossier, nous n’avons même pas un échéancier de réalisation des travaux. Je demande formellement au gouvernement du Québec de mettre fin à la situation d’iniquité et d’injustice pour la Gaspésie en ce qui a trait au dossier du rail gaspésien en réalisant dans les plus brefs délais la réhabilitation de cette infrastructure » a déclaré le député de Gaspé.