Le gouvernement est-il conscient qu’il est minuit moins une pour la MRC de la Haute-Gaspésie ?

Une visite préélectorale pour ré-annoncer les conclusions du Sommet de février dernier
23 juillet 2018
Mesures de protection du Parc national de la Gaspésie
10 août 2018

Le gouvernement est-il conscient qu’il est minuit moins unepour la MRC de la Haute-Gaspésie ?

Gaspé, le 26 juillet 2018 –Le député indépendant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, interpelle le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, pour que celui-ci tienne son engagement de mai 2017 à l’effet que les dossiers économiques majeurs de la Haute-Gaspésie fassent l’objet d’annonces de réalisation à court terme[1].

Après plus d’un an d’attente, le député de Gaspé interpelle directement le premier ministre pour que celui-ci respecte son engagement pris en mai 2017 à l’égard de la MRC de la Haute-Gaspésie, grande oubliée dans les annonces gouvernementales des 4 dernières années.

Parmi les dossiers en attente, en voici quatre qui ont fait l’objet de plusieurs représentations auprès des ministères sans connaître d’aboutissement :

 le rallongement de la piste de l’aéroport de Sainte-Anne-des-Monts pour les besoins d’évacuation médicale et le développement touristique;

 la réfection de la Maison de la Culture, un dossier prêt depuis des mois, mais en attente de son annonce ;

 la mise en place de la phase II de la formation professionnelle au Centre Micheline-Pelletier promis par le gouvernement depuis 2015, mais toujours non-réalisée ;

 l’inclusion du nord de la Gaspésie dans le nouveau mode de rémunération horaire des paramédics.

« Lorsque le premier ministre est venu en Gaspésie en mai 2017, nous avions espoir que des dossiers en attente depuis plusieurs années en Haute-Gaspésie allaient finalement être annoncés. Ce ne fut pas le cas, mais nous avons obtenu un engagement de M. Couillard à l’effet que “c’était au tour de la Haute-Gaspésie de recevoir de l’aide”. Plus d’un an après cet engagement du premier ministre, les dossiers majeurs de la Haute-Gaspésie ne sont toujours pas réalisés » a déclaré le député Gaétan Lelièvre.

À moins d’un mois du déclenchement des élections, la crainte du député Lelièvre est de voir l’ensemble des dossiers majeurs de la MRC de la Haute-Gaspésie et de Sainte-Anne-des-Monts se transformer en promesses électorales plutôt qu’en réalisations.

Cette MRC est au premier rang pour l’indice de dévitalisation à pleinement droit au soutien du gouvernement du Québec pour l’accompagner dans ses démarches de relance et de diversification économique.

« La Haute-Gaspésie regorge de dynamisme, de citoyens et d’organismes engagés qui ont besoin d’un appui des deux paliers de gouvernement. Les intervenants du milieu ont fait leur devoir et sont dans l’attente de réponse gouvernementale. Le premier ministre doit respecter son engagement. Il est minuit moins une » a conclu le député de Gaspé.