Injustice pour la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine de la part du tirage Célébration 2018 de Loto-Québec

Le gouvernement libéral laisse la Gaspésie toujours dans l’attente du déblocage de ses dossiers porteurs 
13 avril 2018
Célébrations 2018 : Les ratées de Loto-Québec se poursuivent
16 avril 2018

Injustice pour la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine de la part du tirage Célébration 2018 de Loto-Québec

Gaspé, le 6 janvier 2018 – Malgré le fait que la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine ne possèdent aucun kiosque Loto-Québec sur leur territoire, Loto-Québec décide tout de même d’instaurer trois participations télé supplémentaires ; nécessitant cependant d’aller déposer le coupon du billet directement dans l’un de ses kiosques de vente; physiquement inexistant dans la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine.

Est-ce que Loto-Québec, une société d’État gouvernementale, est à ce point ignorante de la réalité des régions voir de la localisation de ses propres installations dans la région de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine? Si la réponse est positive, c’est inadmissible! Si la société d’État a décidé en toute connaissance de cause de créer deux catégories de clientèles en favorisant l’une d’entre elles, c’est tout autant inadmissible!
Il s’agit d’un flagrant manque de respect et de justice à l’égard des citoyens de la Gaspésie, mais également de ceux d’autres régions souvent localisées à des centaines de kilomètres d’un kiosque Loto-Québec qui paie leur billet le même prix sans avoir accès aux mêmes nombres de tirages.

Cette situation démontre une fois de plus l’absence de connaissance, de considération et d’équité du gouvernement à l’égard des régions rurales.

Avec tous les moyens technologiques et de communications à sa disposition, Loto-Québec se doit de démontrer plus de créativité dans le but d’inclure tous ses clients qu’importe leur lieu de résidence afin qu’ils aient la même chance de gagner que les habitants des centres urbains qui bénéficient de kiosques Loto-Québec à proximité.

Je demande donc à la société d’État Loto-Québec de mettre fin à de telles pratiques inéquitables pour les citoyens des régions non urbaines. J’informerais également le ministre des Finances du Québec de la problématique.