Le ministre doit des explications à la région

Le gouvernement doit maintenir l’obligation d’entente entre l’entreprise privée et les acteurs municipaux
15 juin 2017
Période de questions – 13 juin 2017 – Partenariat éolien et ÉPAQ
15 juin 2017

Soutien alimentaire aux écoles

Le ministre doit des explications à la région

Sainte-Anne-des-Monts, le 6 juin 2017 – Le député de Gaspé Gaétan Lelièvre demande des explications au ministre responsable de la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine et également ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport à l’égard des coupures dans le soutien alimentaire aux écoles Gabriel Le Courtois, Saint-Maxime et des Prospecteurs.

La semaine dernière, on apprenait que la mise à jour de l’indice du Seuil de Faible Revenu (indice octroyant le soutien alimentaire aux écoles du Québec) enlevait le soutien alimentaire à 3 écoles de la région. Cet indice est calculé grâce au revenu disponible et le coût de la vie du territoire desservit par l’école en question. Il ne prend pas en compte les autres facteurs de dévitalisation. Les établissements scolaires ayant un indice SFR de 9/10 ou 10/10 ont droit au programme de soutien alimentaire.

« Nous avons besoin d’explications. M. Proulx est ministre de l’Éducation et ministre responsable de la région. Il est supposé connaitre les difficultés auxquelles doit faire face la Haute-Gaspésie et la municipalité de Murdochville. C’est donc d’autant plus surprenant  de voir que de faibles enveloppes ayant un impact sur l’avenir et le développement de nos enfants gaspésiens soient coupées. En l’absence d’explications valables de la part du ministre, je prends cette coupure comme une autre attaque aux plus démunis, à la Gaspésie et aux résidents d’une des MRC les plus dévitalisées du Québec » a déclaré le député de Gaspé.

Au dernier classement des villages dévitalisés en 2012, 3 des 5 villages les plus dévitalisés du Québec étaient des villages du comté de Gaspé; Rivière-à-Claude, Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine et Saint-Maxime-de-Mont-Louis. Après l’analyse de la liste des écoles ayant droit au soutien alimentaire, on constate que certaines écoles de Westmount sont éligibles. Sur 58 écoles gaspésiennes, 3 écoles reçoivent une aide alimentaire. Toutefois, 37 de ces 58 écoles sont situées dans des milieux défavorisés.

« On ne veut rien enlever aux enfants fréquentant les écoles de Westmount. Le soutien alimentaire est important pour toutes les communautés qui en ont besoin. Je m’interroge toutefois sur la façon de décider de l’octroi du soutien alimentaire surtout quand une école desservant trois villages les plus dévitalisés du Québec se trouvant dans mon comté se voit couper. Est-ce que l’indice SFR devrait être calculé différemment en prenant en considération d’autres facteurs comme ceux reliés à la dévitalisation? Nous n’avons pas le droit de se tromper, car c’est de l’avenir et du développement de nos enfants gaspésiens dont il est question » a conclu le député Lelièvre.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone