Motion sans préavis – Tronçon ferroviaire Matapédia-Gaspé – 25 avril 2018

Motion – Motion unanime sur la sécurité des pêcheurs québécois – 19 avril 2018
19 avril 2018
Crédits 2018-2019 – Transports – Rail gaspésien et Route 132 – 25 avril 2018
26 avril 2018

Motion sans préavis – Tronçon ferroviaire Matapédia-Gaspé – 25 avril 2018

Chemin de fer gaspésien : 100 millions de travaux ou 100 millions de promesses préélectorales?

Aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, j’ai présenté une motion sans préavis à l’effet que l’Assemblée nationale demande au gouvernement du Québec de rendre public d’ici le 15 juin 2018 un calendrier des travaux à réaliser dans le cadre de l’enveloppe budgétaire de 100 millions de dollars annoncés le 5 mai 2017 par le Premier ministre du Québec, monsieur Philippe Couillard.

Cette motion a été appuyée par toutes les formations politiques et les députés indépendants présents à l’exception du Parti libéral qui s’est objecté à celle-ci.

Il est très décevant, voire même inacceptable, que le gouvernement du Québec, après un an de l’annonce d’un 100 millions, refuse de déposer un calendrier, la localisation et la nature des travaux qui seront réalisés.

– Y’a-t-il une réelle volonté de remettre en opération le transport ferroviaire des personnes et des marchandises en Gaspésie ?

– Qu’attend le gouvernement du Québec, propriétaire du rail depuis 2015, pour amorcer les travaux de réfection ?

– Y’a-t-il un intérêt de la part du gouvernement pour les entreprises qui attendent avec impatience la reprise du service ferroviaire (LM WindPower à Gaspé, Ciment McInnis à Port-Daniel et plusieurs autres qui n’osent pas se manifester) ?

– Est-ce que le dossier du chemin de fer gaspésien se limitera à devenir un enjeu de la prochaine campagne électorale ? Tout semble porter à le croire.

La question du transport en région, notamment en Gaspésie, comparativement au transport dans les grands centres urbains, ne semble visiblement pas bénéficier du même niveau d’intérêt de la part du gouvernement libéral en place.

À titre d‘exemple, les documents budgétaires 2018-2019 mentionnent la conception et la réalisation d’un nouveau projet de 6.4 milliards (REM à Montréal) sur un échéancier précis de 3 ans ! Comment expliquer qu’en Gaspésie, après un an de l’annonce du 100 millions par le Premier ministre pour la réfection de ponts ferroviaires existants, les élus et les leaders socioéconomiques de la région n’ont même pas droit à une planification détaillée des éventuels travaux ? C’est un exemple flagrant d’iniquité et d’absence de leadership gouvernemental pour soutenir les régions comme la Gaspésie !

Bien que le gouvernement ait refusé de se prononcer aujourd’hui sur le dossier, je réitère la nécessité absolue que la réalisation des travaux majeurs sur le tronçon ferroviaire Gaspé – Matapédia s’amorce dans les meilleurs délais afin d’envoyer un message positif à la région qui en a grandement besoin.